Aller au contenu

Vente de boissons en gros : Nos conseils de pro pour vous organiser

4 min
Deux hommes discutent dans un entrepôts

Optimiser la vente de boissons en gros est affaire d’organisation et d’automatisation de tous vos processus. Vente en direct ou en ligne, prise de commandes, achats fournisseurs, disponibilité des stocks, supply chain connectée… Les paramètres de réussite sont nombreux et souvent déterminants pour la pérennité de votre activité. Digitalisation, automatisation et interconnexion de vos outils : Orisha Distribution vous donne 3 conseils incontournables pour vous organiser dans la vente de boissons en gros.

 

Miser sur le digital

La digitalisation des habitudes de consommation mais aussi des process a apporté son lot de transformations dans tous les secteurs d’activité. Il est indispensable de la voir comme une opportunité de mieux s’organiser et de synchroniser au plus juste toutes les étapes de traitement d’informations ainsi que de la distribution. Dans la vente de boissons en gros, c’est d’autant plus vrai qu’une visibilité sur l’ensemble de la chaîne donne le tempo à l’activité. Elle permet une plus grande réactivité dans les prestations et les solutions apportées aux clients, de plus en plus exigeants.

Miser sur le digital pour s’organiser, ça veut aussi dire s’appuyer sur des outils qui permettent à vos commerciaux et représentants itinérants de :

 

  • Visualiser la disponibilité des stocks en temps réel ;
  • Connaître les opérations commerciales en cours ;
  • Optimiser le suivi client en ayant accès aux historiques de commandes, aux règlements, à une liste de prospects, au planning de visites… ;
  • Consulter les informations produits centralisées sur un même logiciel ;
  • Proposer des canaux de vente différents pour que vos clients puissent passer commande où qu’ils soient et sur n’importe quel terminal ;

La réception immédiate de toutes ces données, et notamment des informations de commandes sans ressaisie, signifie une gestion immédiate des préparations logistiques.

 

Optimiser la logistique

Comme dit ci-dessus, une logistique optimisée dépend considérablement du traitement des informations dont on dispose. L’enjeu dans la vente de boissons en gros : automatiser un maximum la supply chain et faire profiter vos clients des gains de productivité réalisés.

Notre conseil : faites en sorte de définir un cadre théorique optimisé pour la gestion des livraisons, en vous appuyant sur le bon traitement des informations et l’automatisation d’un arsenal de paramètres. Gestion des tournées, des livreurs, suivi des jours et horaires de livraison, visibilité sur les secteurs livrés et les conditions de livraison client, connaissance du conditionnement des produits et leurs caractéristiques, de l’emplacement géographique des entrepôts… Toutes ces données sont cruciales et influent sur le bon déroulé des livraisons.

Pour bien vous organiser, veillez à intégrer dans vos processus une application logicielle qui vous permet de visualiser en tableau de bord l’ensemble de la chaîne, de gérer les éventuels incidents de livraison, l’édition automatique des avoirs. 

Le plus pour vos clients : la facturation embarquée directement dans le camion par les chauffeurs pour donner la possibilité de sortir une facture définitive au format A4.

 

Piloter ses stocks

L’objectif dans la vente de boissons en gros est de maîtriser complètement votre stock et sa disponibilité, d’en avoir une connaissance fiable et rigoureuse pour garantir un service optimal à vos clients. Ainsi, des inventaires réguliers (partiels ou globaux) permettent un maintien au plus juste des références en stock par exemple. Grâce à une solution logicielle de gestion, vous pouvez répertorier rapidement vos actifs via une scanette et suivre un circuit prédéterminé dans l’entrepôt pour ne pas perdre de temps.

 

Le traitement automatisé des ruptures produits, via une interconnexion entre vos données de stocks et votre ERP, permet d’optimiser le processus dans son ensemble :

 

  1. Commande : je propose des produits disponibles immédiatement
  2. Préparation : j’identifie les manquants et j’optimiser mon chemin de préparation
  3. Approvisionnement : je mesure mon taux de rupture et j’adapte mes approvisionnements à la période d’activité

 

Le pré-requis : une base article unifiée, reconnue par votre ERP, qui se mettra à jour immédiatement dès l’actualisation de votre inventaire.

 


Nos 3 conseils pour mieux vous organiser :


  • Misez sur le digital pour faciliter le travail de vos commerciaux et satisfaire les exigences de vos clients en matière d’accessibilité à l’information ;
  • Optimisez la logistique et la gestion de vos livraisons en agrégeant des données essentielles et en les délivrant au bon moment ;
  • Pilotez vos stocks en inventoriant régulièrement vos produits et en supprimant les ruptures produits pour éviter les frustrations clients.

 

Transformation digitale, tout savoir pour performer en 2024
Pénurie de main-d'œuvre, explosion des coûts, ruptures d'approvisionnement, exigences croissantes des clients... Le secteur de la logistique est confronté à des défis inédits en 2024.

Mais face à ces obstacles, une opportunité majeure se présente : la transformation digitale.

Êtes-vous prêt à relever les défis de demain et à saisir les opportunités offertes par la transformation digitale ?